[la-friche.org]


 

Librairie La Friche
ACCUEIL >>  Archives >>  Les Rendez-vous >>  en 2016

 
Mercredi 6 avril, 19h30, Eveline Mailhot," Deux jours de vertiges", Editions Noir sur Blanc / Notabilia.
(JPEG)

mercredi 23 mars 2016 , par la friche

 


Rencontre avec Eveline Mailhot pour son dernier livre "Deux jours de vertige" Editions Noir sur Blanc / Notabilia. Eveline Mailhot a grandi à Montréal, elle y a étudié la philosophie ainsi qu’à Bruxelles et à Paris. À la fin de ses études elle a travaillé en tant que rédactrice dans différents milieux. En 2011, elle publie un recueil de nouvelles aux Allusifs intitulé L’amour au cinéma. « J’ai grandi à Montréal-Nord dans une famille qui m’a tout donné. J’ai oublié quel était le premier livre qui m’a provoquée, mais c’était avant même l’Avalée des avalées et Le Père Goriot. J’ai toujours passé une bonne partie de mes nuits à regarder de très bons films, mais encore plus de mauvais. J’ai étudié la philosophie à Montréal, à Bruxelles et à Paris. J’ai appris là-bas à quel point je venais d’ici. J’ai la chance d’avoir des amis qui me font rire et qui n’ont pas peur de sortir de chez eux. » à propos de "Deux jours de vertige" : Deux jours de vertige est le récit d’une tempête. Il faut d’abord franchir les murs de cette élégante maison de campagne où se réunit une bande d’amis le temps d’un week-end ; puis repérer la belle et flottante Sara, juste au moment où elle apprend que l’amant qui l’a précipitée dans un état d’errance en la quittant sera de la partie. C’est là, au coeur des émois de Sara, que se joue l’essentiel de ce roman qui s’attache moins à raconter des événements qu’à se livrer à une minutieuse description des états de l’être dans sa perméabilité et ses imperceptibles fluctuations au gré des rencontres, de la lumière du jour, du temps qu’il fait. Le désir de trouver un équilibre dans cette mouvance infinie, ballotté dans une incessante agitation intérieure, confronté au monde et en premier lieu à l’autre, tel est ce qu’Eveline Mailhot parvient à rendre palpable dans ce huis clos psychologique vertigineux. Après son recueil de nouvelles, L’amour au cinéma, Eveline Mailhot signe avec Deux jours de vertige son premier roman. « Je suis restée immobile, frissonnante de froid, retenant mon souffle. Je ne voulais pas qu’il m’entende bouger. Je préférais que tout s’arrête maintenant. Que demain n’arrive pas. Et qu’ils se souviennent un peu de moi. »




Recherche par mots clés


  



  librairie La Friche 36 rue Léon Frot 75011 Paris - 01 78 11 80 40 - librairie.lafriche@no-log.org